Sushi, la popularité numéro un de la cuisine japonaise dans le monde entier !

Sushi, le plat japonais le plus populaire dans le monde !

Déjà le mot «sushi» est courant partout dans le monde entier, sans doute le sushi est le plat japonais le plus connu dans le monde. En plus, hors du Japon on en invente des variations selon le coutume alimentaire de chaque pays, par exemple avec des ingrédients comme avocat, fromage et crevette frite. Aussi à l'étranger qu'au Japon, aujourd'hui on peut prendre du sushi sans peine, aux bars de sushi et aux restaurants japonais.

Du restaurant authentique au sushi tournant, et aussi les sushis aux convenience srores !

Pendant le voyage au Japon, vous voudriez essayer une fois des vrais sushi japonais. Au Japon, d'abord il y a des restaurants de sushi authentiques où le chef fait des sushis devant vos yeux, pour vous qui se met au comptoir, avec les ingrédients que vous commandez. Mais aussi vous trouverez des restaurants de sushi tournant aux prix raisonnables, sinon des magasins spécialisés en sushi à emporter en bon marché. Vous pourriez en choisir selon votre budget.

寿司

Classement des meilleures recettes de sushi

Chûtoro<br>(la partie du thon moyennement grassse)
1Chûtoro
(la partie du thon moyennement grassse)
Saumon
2Saumon
Néguitoro<br>(le thon gras hâché aux ciboules ciselées)
Néguitoro
(le thon gras hâché aux ciboules ciselées)
Ikura<br>(les œufs de saumon)
Ikura
(les œufs de saumon)
Uni(l'oursin)
Uni(l'oursin)
Ôtoro<br>(la partie du thon la plus grasse)
Ôtoro
(la partie du thon la plus grasse)
Anago<br>(le filet du congre grillé)
Anago
(le filet du congre grillé)
Amaébi<br>(la crevette nordique)
Amaébi
(la crevette nordique)
Maguro(le thon)
Maguro(le thon)
Ika(la seishu)
Ika(la seishu)

Divers types de sushi

Sushi tournant

Au restaurant de sushi tournant, il y a des comptoirs roulants qui apportent des petites assiettes de sushi devant vous. Vous pouvez prendre des assiettes de sushi que vous préférez par vous-même. Grâce à ce système unique qui est une sorte de libre-service, on peut y manger beaucoup moins cher qu'aux restaurants authentiques de sushi.

Sushi tournant

Kaïsen chirashi

Sur le riz vinaigré, les ingrédients pour le niguiri sushi (du sashimi de poisson etc.) et les autres nourritures autour de ceux-ci sont mis pour décorer le riz.

Kaïsen chirashi

Oïnari-san

Une pochette d'émincé de tofu frit enveloppe le riz vinaigré et assaisonné. Ce plat s'appelle aussi «Oïnari-san», «Oïnari» ou «Inari».

Oïnari-san

Oshizushi

Ce sushi est fait des couches de riz et celles d'ingrédients mises sous la pressure pendant quelque temps. Pour l'oshizushi le plus connu, il y a Battera d'Osaka, le Bôsushi au maquereau de Kyôto.

Oshizushi

Norimaki

C'est un sushi en forme d'un rouleau. Le riz est mis sur la feuille d'algue (nori) et roulé. A l'intérieur, il y a des ingrédients comme kampyo (un espèce de légume séché), concombre etc. Pour avoir la forme de rouleau, il y a un outil en bamboo «makisu». Selon la grosseur du rouleau, on l'appelle «hosomaki» (fin), «chûmaki» (moyen) ou «futomaki» (gros).

Norimaki

California Roll

Le california roll est le rouleau de riz avec le surimi à la crabe, les morceaux d'avocat, la mayonnaise, les sésames blancs. Il est roulé à la main à l'endroit ou à l'enverse (à l'enverse, c'est-à-dire à l'extérieur il se trouve du riz, puis de la feuille d'algue nori et des ingrédients au centre). Aussi à l'étranger ce plat est largement apprécié.

California Roll

Histoire de la naissance du sushi

Le sushi, c'est une nourriture de réserve ?

En Asie du Sud-Est en IVème siècle avant J. -C., on conservait des poissons à l'aide de la fermentation dans du riz et du sel. Ce riz était utilisé seulement pour la conservation des poissons et apparemment on en jetait après l'usage. Après, cette manière de conservation de poissons a été introduite aussi au Japon. A l'époque de Heïan (du IXème siècle au XIIème siècle) on appelait cette nourriture «narezushi». Comme les Japonais aimaient le riz, depuis l'époque de Muromachi (du XIVème siècle au XVIème siècle) ils ont eu l'habitude de manger aussi du riz accompagné du poisson fermenté. A l'époque d'Edo (du XVIIème siècle au XIXème siècle), ils ont commencé à vinaigrer le riz à la place de le fermenter, c'était l'invention de «hayazushi».

La naissance de l'Edomaé sushi

Vers la fin de l'époque d'Edo (au début du XIXème siècle),le «niguiri sushi» a été inventé à Edo (l'ancien Tokyo). Pour cela, aujourd'hui beaucoup de Japonais pensent que l'Edomaé sushi (sushi à la Tokyo) est le niguiri sushi et que l'Osaka sushi est le hakosushi (sushi dans la boîte, la même chose que l'oshizushi). Cependant pour le mot «Edomaé» il y a un autre signification : «Edomaé» signifie «devant (maé) la ville d'Edo», c'est-à-dire le sushi fait avec des fruits de mer, des poissons et des feuilles d'algue pêchés et récoltés à la baie de Tokyo.


Tôtomeisho Takanawa nijûrokuyamachi yûkyônozu (Les quartiers blanché du capital)
par Kuniyoshi UTAGAWA
en 1844 (l'année 15 de l'ère de Tempô)
Archives spéciales de la Bibliothèque centrale de la Ville de Tokyo
※Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Le sushi et le sashimi, ce ne sont pas la même chose !

Le sushi et le sashimi, ils sont confondus souvent l'un avec l'autre, puisque les deux sont faites de poissons crus. En réalité, ils ne sont pas la même cuisine. L'origine du mot «sushi» provient du «su-meshi», qui signifie le riz cuit («meshi») au vinaigre («su») . Après on s'est arrêté de prononcer «mé», le mot «sushi» est inventé. Pour variations principales de la forme de sushi, il y a par exemple : le «niguiri sushi» qui est une boulette de riz couronnée d'un ingrédient (néta) ; le «chirashi sushi», bol de riz couvert des ingrédients ; le «maki sushi», rouleau fait de riz, des ingrédients et d'une feuille d'algue (nori). Quel que soit sa forme, le sushi doit toujours être une composition du riz vinaigré et des ingrédients.